">

Tag: stationnement

Le stationnement reste gratuit mais des zones bleues seront déployées dans la ville dès juin

Seule grande ville de la métropole à conserver le stationnement gratuit quand les horodateurs se sont développés ailleurs, Villeneuve-d’Ascq paie le prix de sa politique vertueuse avec un manque de rotation. Défaut dont se plaignaient les commerçants, qui ont été entendus : les zones bleues vont se multiplier.

Seule zone bleue en vigueur dans Villeneuve-d’Ascq, celle du boulevard de Valmy a montré son efficacité. Sept autres arrivent. PHOTO LA VOIX DU NORD
Une politique de gratuité revendiquée…
Ce n’est pas demain que les horodateurs fleuriront dans Villeneuve-d’Ascq. Première adjointe, Maryvonne Girard tient à rappeler que la spécificité de la commune, seule grande ville de la métropole à continuer de proposer un stationnement gratuit, est le fruit d’une volonté politique. Depuis toujours, la municipalité a fait le choix de ne pas pénaliser ses habitants ni ses commerçants, dont l’activité pourrait avoir à pâtir de la mise en place d’un système de stationnement payant.
… mais des voitures qui ne bougent pas assez
Revers de la médaille de cette position qui se veut vertueuse, l’activité commerciale dans certains quartiers souffre d’un manque de rotation sur les places de stationnement. Car qui dit stationnement non réglementé dit souvent stationnement qui s’éternise. Ici et là face aux vitrines, le phénomène des voitures ventouses suscite l’agacement chez nombre de commerçants qui, ces derniers mois, ont exprimé leur lassitude à Lionel Baptiste, conseiller municipal délégué au commerce et à l’artisanat.

3

Une réflexion avec les commerçants pour avancer

Avec Maryvonne Girard, première adjointe en charge de la sécurité, l’élu au commerce a mené ces derniers mois une réflexion en lien avec l’Union des commerçants. Le but : recenser précisément les besoins, quartier par quartier, et trouver la bonne jauge du nombre de places de stationnement à réserver aux futures zones bleues pour instaurer un turn-over efficace, sans pénaliser les riverains. À l’image de ce qui existe depuis 2012 boulevard de Valmy devant les commerces situés du côté du Flunch. Là, une soixantaine de places en zone bleue ont amené, depuis cinq ans, un vrai dynamisme à ce secteur. C’est cet exemple que la municipalité aimerait reproduire un peu partout dans la ville.

4

Sept nouvelles zones bleues

Courant juin, sept zones bleues feront leur apparition dans plusieurs quartiers. Ce sera le cas à Flers-Breucq, à la Cousinerie, quartier Château, à Ascq et enfin dans le quartier de l’Hôtel-de-Ville en trois endroits distincts. Un déploiement qui pourrait évoluer dans le temps avec l’instauration de nouvelles zones bleues dans d’autres quartiers de la ville, comme à Flers-Bourg pour lequel la réflexion se poursuit assure la municipalité. Mais avant, la ville entend évaluer l’efficacité du nouveau dispositif, probablement au terme d’une année de fonctionnement. «  Nous savons que dans certains quartiers, c’est une question de survie pour certains commerçants. Mais il faudra que ces zones montrent qu’elles sont bien garantes de dynamisme  », explique Lionel Baptiste. Les vertus du dispositif dépendront surtout du respect du principe de ces zones bleues, qui sera vérifié en permanence par les ASVP de la ville dont les rangs se renforceront de six agents.

Les secteurs qui passent en zone bleue

En zone bleue, le stationnement est limité à 1 h 30.

– Flers-Breucq : 14 places de stationnement passent en zone bleue, soit 8 places face à la mairie de quartier et six places face aux commerces.

– Cousinerie : 16 places de stationnement, situées sur les latérales de la rue du 8-Mai-1945, face aux commerces.

– Château : 6 places dont l’emplacement reste encore à définir.

– Ascq : 12 places de stationnement, soit 8 places sur le parking face à la pharmacie et à la maison de la presse, et 4 places rue Baratte face au fleuriste.

– Hôtel-de-Ville : 80 places de stationnement passent en zone bleue, soit 30 places boulevard de Valmy, du côté de La Halle aux chaussures et de Boulanger, 40 places rue Vermeer sur le parking situé côté église, et 10 places boulevard Van-Gogh face à l’ancienne Poste, à proximité de La Rose des Vents.

– Le principe : les automobilistes doivent poser sur le tableau de bord un disque bleu (fourni dans les mairies de quartier et à l’hôtel de ville) sur lequel est indiquée l’heure d’arrivée. Le stationnement est limité à une heure trente. L’amende est de 17€.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/le-stationnement-reste-gratuit-mais-des-zones-bleues-seront-deployees-dans-la-ville-des-juin/

Pour faciliter l’accès des pompiers, des locataires à mobilité réduite contraints à une petite marche

Villeneuve-d’Ascq: Pour faciliter l’accès des pompiers, des locataires à mobilité réduite contraints à une petite marche

Publié le 20/04/2014

François Flourens

À la résidence Arc-en-Ciel, dans le quartier du Sart-Babylone, les logements sont en partie réservés aux personnes âgées et handicapées. Mais des plots en métal à l’entrée de l’allée principale contraignent celles-ci à des déplacements à pied, fatigants et inutiles. Ils ont protesté auprès de leur bailleur, Vilogia, qui semble faire la sourde oreille.

IMG_3554 (2).JPG

« Regardez ces plots ! Ça fait cinq ans que Vilogia les a installés. Mais la plupart des locataires de la résidence ont des problèmes de mobilité. Quand on vient me chercher en voiture, je dois faire 50 mètres à pied car les véhicules ne peuvent pas venir jusqu’à l’entrée. Une de mes voisines très âgée a dû marcher en s’accrochant tout au long du grillage pour pouvoir monter dans l’ambulance qui devait l’emmener à l’hôpital. On a multiplié les courriers à Vilogia, mais le bailleur ne veut rien entendre. » Annie, une jeune retraitée hémiplégique, ne décolère pas. « C’est maman, qui a 90 ans, qui fait mes courses, mais elle ne pourra les faire indéfiniment. »

Alors, pour faire évoluer la situation, Annie a battu le rappel de ses voisins et elle s’est rapprochée de l’association « UFC Que Choisir ». Une pétition a été adressée au bailleur social, dont les locataires jugent l’attitude « désinvolte ».

Chez le bailleur, on assure pourtant avoir pris la mesure du problème : « Notre équipe est bien consciente de la gêne occasionnée par ces plots mais il se trouve que ces plots sont installés sur une voie pompiers. Par conséquent, nous somme obligés de les laisser en cas d’incendie pour être certains que cette voie ne sera pas bloquée par un véhicule en stationnement. »

Impossible a priori de modifier l’accès à cette allée mais, selon Vilogia, des solutions existent : « Il y a un parking à proximité des entrées pour faire stationner les véhicules. D’autre part, il existe également un traversant pour les piétons ; nous en avons informé nos clients à plusieurs reprises. »

Une information, assure le bailleur, qui ne se limite pas à un vague contact : « Au-delà des courriers envoyés, nous entretenons un contact très régulier avec ces résidents puisque nous les rencontrons lors de réunions qui ont lieu de manière semestrielle au club Arc-en-Ciel. Ces réunions ont permis d’échanger déjà à plusieurs reprises sur ces sujets. »

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/pour-faciliter-lacces-des-pompiers-des-locataires-a-mobilite-reduite-contraints-a-une-petite-marche/