">

Tag: panne

Villeneuve-d’Ascq: un ascenseur OTIS en panne et des personnes handicapées en otages

Ce lundi, un tiers des salariés du groupe Otis étaient en grève. Mais leur mouvement a débuté ce week-end, par l’astreinte. Des locataires handicapés de la résidence Alende, à Villeneuve-d’Ascq, en ont fait les frais.

Bernard Caignet devant l’ascenseur qui a été remis en état de marche lundi matin, sans doute à cause de la pression de la SIA.

« Les astreintes cesseront dès le vendredi 5 juin à 17 heures, les HHO quitteront leur poste de travail le dimanche 7 juin à 14 h. En soutien aux techniciens d’astreinte, les salariés respectifs de ces secteurs pourront se déclarer en grève le vendredi 1/4 d’heure avant la fin de poste. Pour le plus grand nombre, la grève démarrera le lundi matin. » Voilà un extrait du communiqué de la CGT OTIS publié le 3 juin sur Internet. Que se passera-t-il si un ascenseur tombe en panne, qui plus est dans un immeuble où vivent sept personnes en fauteuil roulant ? A priori, les syndicats n’y avaient pas pensé…

Lorsque Bernard Caignet, président de l’Association Résidence Alende qui était en déplacement la veille, rentre chez lui dimanche, à 11 heures, il veut prendre l’ascenseur, mais les battants ne s’ouvrent pas. Il voit par contre la porte de l’escalier s’ouvrir et deux ambulanciers apparaître en portant sa voisine, elle aussi en fauteuil roulant. Elle lui explique que la veille elle a dû appeler les pompiers pour accéder à son appartement parce que l’ascenseur ne fonctionnait déjà plus. Bernard Caignet contacte alors la plateforme OTIS. On lui répond que quelqu’un va venir. Il a attendu tout le week-end… Pour accéder à son appartement, il a donc également fait appel à des ambulanciers, qui l’ont monté à bout de bras.

Il a également appelé l’astreinte de SIA et la cadre d’astreinte du bailleur s’est montrée « très humaine », explique-t-il, en essayant de trouver une solution jusqu’en fin d’après-midi ; en vain… La grève des astreintes OTIS avait bien débuté vendredi soir.

Pour Bernard Caignet, ce qui s’est passé relève de la non-assistance à personne en danger. « On nous a pris en otage ! OTIS sait très bien que des personnes en fauteuil roulant habitent dans l’immeuble parce que l’ascenseur a un numéro spécial. Mais l’astreinte du week-end a été supprimée, les grévistes ont tapé là où ça fait mal ! »

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-un-ascenseur-otis-en-panne-et-des-personnes-handicapees-en-otages/