">

Tag: marché

Auchan V2 ouvre la brèche : la bataille des hypers le dimanche matin lancée ?

Dès le 22 janvier, Auchan V2 ouvrira ses portes chaque dimanche matin. Une initiative pour l’heure isolée dans la métropole lilloise, où l’on compte l’une des plus grandes concentrations d’hypermarchés de France, mais qui pourrait faire tache d’huile pour répondre à la chute de chiffre d’affaires de ces mastodontes.

Le magasin de Villeneuve-d’Ascq mise sur l’ouverture le dimanche pour compenser la baisse du chiffre d’affaires.

Le magasin de Villeneuve-d’Ascq mise sur l’ouverture le dimanche pour compenser la baisse du chiffre d’affaires.

Dossier classé sensible au sein des états majors des groupes de distribution, l’ouverture du dimanche matin occupe tous les esprits ces derniers jours dans la métropole. La semaine dernière, le directeur de l’hypermarché Auchan Villeneuve-d’Ascq a annoncé qu’il allait ouvrir chaque dimanche matin à compter du 22 janvier, rompant avec les pratiques en vigueur dans la grande distribution. Jusqu’alors cantonné aux petites et moyennes surfaces, plus souples et moins coûteuses à ouvrir un jour où la loi impose que les salaires soient majorés pour les magasins de plus de 400 m2, le créneau du dimanche matin s’est mué au fil du temps en un enjeu économique qui remet en cause les stratégies. Au moins chez Auchan : après une phase de test, une trentaine d’hypers du groupe ont franchi le pas en France.

Auchan V2,Auchan V2 est le premier dans la métropole à se lancer dans cette bataille destinée à reconquérir du chiffre d’affaires.

600 salariés, 14 600 m2 de surface commerciale, septième hypermarché de la région en chiffre d’affaires, est le premier dans la métropole lilloise à se lancer dans cette nouvelle bataille destinée à reconquérir du chiffre d’affaires que le changement des habitudes de consommation a émietté. En contrepartie du succès toujours croissant des drives et des moyennes surfaces ouvertes le dimanche matin, les profits des mastodontes de la distribution ouverts jusqu’au samedi soir ont en effet chuté de façon spectaculaire.

L’hypermarché villeneuvois sera le premier de plus de 10 000m2 à s’engager dans cette bataille des courses du dimanche matin. Autant dire que l’initiative sera observée avec attention par les autres qui, pour le moment, regardent en prenant soin de ne pas trop commenter la démarche. Mais elle pourrait vite être copiée en cas de succès probant.

«  Que je sache, ce n’est pas à l’ordre du jour chez nous, mais on prend l’information avec sérieux et on verra s’il faut apporter une réponse  », se méfie-t-on chez Cora à Villeneuve-d’Ascq, quand chez Carrefour, autre concurrent direct d’Auchan V2 avec ces hypers de Wasquehal et Euralille, on observe un parfait mutisme. Chez les petits camarades à la tête d’un Auchan, on sent une légère gêne à évoquer le sujet.

À Leers, on assure que «  chacun fait ce qu’il veut, ce n’est pas une directive de groupe. Villeneuve-d’Ascq a choisi de partir dans cette voie, ce n’est pas d’actualité chez nous. » À Faches-Thumesnil, on assure qu’on ne peut pas évoquer le sujet, mais que ce genre de questionnement fait partie de l’actualité de tout hyper. «  Il ne faut pas se leurrer, ils le feront tous  », assure la déléguée CFTC d’Auchan V2. Propos partagés par Guy Laplatine, délégué central CFDT chez Auchan. «  Ça se généralise un peu partout en ce qui concerne Auchan. Les autres ouvriront à leur tour  », prédit-il.

Que dit la loi?

Les entreprises du secteur de l’hôtellerie-restauration, de l’artisanat alimentaire et du commerce alimentaire de détail sont soumises aux dérogations permanentes de droit en ce qui concerne l’ouverture des commerces le dimanche. Une ouverture toute la journée du dimanche est possible pour les entreprises de l’hôtellerie-restauration et pour les entreprises fabriquant des produits alimentaires destinés à la consommation immédiate (boulangerie, pâtisserie…). Pour les commerces alimentaires de détail (boucherie, charcuterie, épicerie, primeur, fromagerie…) dont relèvent également les enseignes de la grande distribution à condition qu’elles tirent au moins 50 % de leur chiffre d’affaires de l’alimentaire, une ouverture est possible jusqu’à 13 h le dimanche. La loi Macron a majoré de 30 % la rémunération des salariés travaillant le dimanche matin dans les commerces alimentaires de plus de 400 m2.

«Il fallait qu’on réagisse»

Après Béthune et Valenciennes, Auchan Villeneuve-d’Ascq a choisi de prolonger son ouverture de la semaine jusqu’au dimanche midi. Une réponse au contexte économique, assure le directeur de l’hyper villeneuvois, autant qu’à l’évolution des habitudes de consommation. « Dans un contexte concurrentiel fort, de plus en plus de gens se dirigent vers les supermarchés ouverts le dimanche matin pour faire leurs courses. Nous nous devions de répondre à cette attente  », argumente Hervé Wallaert qui, comme tous les autres directeurs d’hyper, a vu son chiffre d’affaires reculer ces dernières années, passant de 195,8 M € en 2008 à 165,7 M € l’an dernier. Une baisse de plus de 15 % auquel le directeur d’Auchan V2 estime qu’il fallait apporter une réponse. «  Les problématiques économiques du moment font qu’il fallait qu’on réagisse. » L’ouverture ces derniers mois d’une trentaine d’hypers du groupe en France a servi de base à sa réflexion. «  Nous avons un historique, on sait qu’en ouvrant à notre tour le dimanche matin, on s’y retrouvera. Ce qui n’est pas vrai pour tout le monde. Certains n’ont aucun intérêt à le faire. Mais à Villeneuve-d’Ascq, nous avons un gros cœur de cible et des problèmes d’accessibilité en semaine à cause de la circulation. Le dimanche, nous proposerons un autre confort à nos clients », assure Hervé Wallaert.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/auchan-v2-ouvre-la-breche-la-bataille-des-hypers-le-dimanche-matin-lancee/

Pour faciliter l’accès des pompiers, des locataires à mobilité réduite contraints à une petite marche

Villeneuve-d’Ascq: Pour faciliter l’accès des pompiers, des locataires à mobilité réduite contraints à une petite marche

Publié le 20/04/2014

François Flourens

À la résidence Arc-en-Ciel, dans le quartier du Sart-Babylone, les logements sont en partie réservés aux personnes âgées et handicapées. Mais des plots en métal à l’entrée de l’allée principale contraignent celles-ci à des déplacements à pied, fatigants et inutiles. Ils ont protesté auprès de leur bailleur, Vilogia, qui semble faire la sourde oreille.

IMG_3554 (2).JPG

« Regardez ces plots ! Ça fait cinq ans que Vilogia les a installés. Mais la plupart des locataires de la résidence ont des problèmes de mobilité. Quand on vient me chercher en voiture, je dois faire 50 mètres à pied car les véhicules ne peuvent pas venir jusqu’à l’entrée. Une de mes voisines très âgée a dû marcher en s’accrochant tout au long du grillage pour pouvoir monter dans l’ambulance qui devait l’emmener à l’hôpital. On a multiplié les courriers à Vilogia, mais le bailleur ne veut rien entendre. » Annie, une jeune retraitée hémiplégique, ne décolère pas. « C’est maman, qui a 90 ans, qui fait mes courses, mais elle ne pourra les faire indéfiniment. »

Alors, pour faire évoluer la situation, Annie a battu le rappel de ses voisins et elle s’est rapprochée de l’association « UFC Que Choisir ». Une pétition a été adressée au bailleur social, dont les locataires jugent l’attitude « désinvolte ».

Chez le bailleur, on assure pourtant avoir pris la mesure du problème : « Notre équipe est bien consciente de la gêne occasionnée par ces plots mais il se trouve que ces plots sont installés sur une voie pompiers. Par conséquent, nous somme obligés de les laisser en cas d’incendie pour être certains que cette voie ne sera pas bloquée par un véhicule en stationnement. »

Impossible a priori de modifier l’accès à cette allée mais, selon Vilogia, des solutions existent : « Il y a un parking à proximité des entrées pour faire stationner les véhicules. D’autre part, il existe également un traversant pour les piétons ; nous en avons informé nos clients à plusieurs reprises. »

Une information, assure le bailleur, qui ne se limite pas à un vague contact : « Au-delà des courriers envoyés, nous entretenons un contact très régulier avec ces résidents puisque nous les rencontrons lors de réunions qui ont lieu de manière semestrielle au club Arc-en-Ciel. Ces réunions ont permis d’échanger déjà à plusieurs reprises sur ces sujets. »

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/pour-faciliter-lacces-des-pompiers-des-locataires-a-mobilite-reduite-contraints-a-une-petite-marche/

La Norme Européenne EN 14 604

En plus du marquage CE, votre détecteur de fumée doit être certifié conforme à la norme EN 14 604. C’est un gage de fiabilité ! En effet, cette norme impose un contrôle de fiabilité minimum (réaction au feu, aux chocs, compatibilité électromagnétique, puissance acoustique,…).

Toutefois, faites attention, de nombreux détecteurs de fumée non conforme à la norme EN 14 604 figurent toujours dans de nombreux magasins, dont des grandes enseignes.
La Norme Européenne EN 14 604 a été élaborée dans le cadre de la mise en œuvre de la directive européenne 89/106/CEE pour venir à l’appui des exigences de cette directive transposée en droit français par le décret n° 92-647 du 8 juillet 1992 modifié.

Les détecteurs de fumée mis sur le marché avant le 1er Mai 2007 et certifiés conformes à la norme NF S 61-966 pourront être vendus jusqu’au 31 Juillet 2008.

A compter du 1er Mai 2007, les fabricants ne pourront plus mettre pour la première fois sur le marché des détecteurs ne respectant pas les dispositions du décret du 8 juillet 1992 modifié.

Ils devront respecter la norme européenne EN 14 604 et porter le marquage CE.

norme européenne detecteur de fumee norme detecteur de fumee

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/la-norme-europeenne-en-14-604/