">

Tag: logement

Villeneuve-d’Ascq : 235 000 m2 de logements et bureaux à construire pour le futur centre-ville

Municipalité, MEL et cabinet d’étude en charge du dossier viennent de donner un nouveau coup de crayon au projet centre-ville, qui doit voir le cœur de Villeneuve-d’Ascq remodelé dans les grandes lignes d’ici 10 ans. Une période durant laquelle doivent sortir de terre pas moins de 235 000 m2 de logements et de bureaux.

1 Une ambition, rééquilibrer la sociologie de l’habitat

Avec près de 90 % de logements sociaux, le quartier de l’Hôtel-de-Ville est celui qui présente le plus fort déséquilibre de toute la ville en termes de mixité d’habitat. L’une des ambitions majeures du projet centre-ville consiste donc à un rééquilibrage qui, avancent la municipalité et la MEL, a pour but de permettre aux « autres catégories sociales », notamment aux ménages plus aisés, d’habiter le quartier. Pour ce faire, d’ici à 2025, le projet de réaménagement du centre-ville de Villeneuve-d’Ascq inclut la construction de quelque 235 000 m2 de surface de plancher, un chiffre global qui comprend aussi bien la réalisation de bureaux que de logements. Important, il illustre à lui seul à quel point la physionomie actuelle du cœur de Villeneuve-d’Ascq est appelée à évoluer.

2 Où bâtir ces 235 000 m 2 ?

Le périmètre retenu pour le futur centre-ville déborde largement le quartier Hôtel-de-Ville actuel. Sur 92 hectares, il s’étend dans une boucle comprise entre le Forum des Sciences et le Stade Mauroy, incluant d’un côté le Forum Vert et le Heron Parc, de l’autre le boulevard de Valmy le long de la RN 227. Dans ce périmètre, les négociations vont bon train pour mettre en place un jeu de chamboule-tout dont la première quille est le magasin Leroy Merlin, appelé à déménager plus loin sur le boulevard de Tournai pour laisser place à un ensemble immobilier mêlant commerces, bureaux et logements.

Les discussions sont également en cours pour urbaniser les parkings de la Carsat sur 8 000 m2, face au stade. Mais c’est probablement à la place de l’ancienne station Agip fermée en janvier, sur le côté de V2, que ce renouveau sera perceptible en premier. Un centre commercial doit y sortir de terre, surplombé de bureaux et de logements. Enfin, le projet d’un nouveau quartier de 500 logements au Chemin Vert, entre Heron Parc et l’hôtel de ville, reste bloqué en raison de la présence d’une espèce protégée de chauve-souris.

3 Circulation : les flux repensés

Au cœur de ce futur centre-ville, l’organisation des flux sera une thématique primordiale. Le projet prévoit de repenser totalement la circulation telle qu’elle est établie aujourd’hui, avec l’objectif « d’apaiser les déplacements », mais aussi « d’adapter à la baisse » l’usage de la voiture. Le pôle d’échange métro/bus/vélo situé à l’arrière de V2 est lui appelé à être totalement repensé.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-235-000-m2-de-logements-et-bureaux-a-construire-pour-le-futur-centre-ville/

Villeneuve-d’Ascq : le président de l’association résidence Allende tend la main aux locataires de la résidence ICF Habitat

Réunis dans le hall d’entrée, des locataires de la résidence ICF, boulevard Van-Gogh, sont venus écouter les propositions du président de l’ARA, Bernard Caignet, qui souhaite leur venir en aide face à un bailleur « irrespectueux ».

Dans le désarroi depuis plusieurs semaines, les habitants des 97 logements de l’immeuble font face à un propriétaire, le bailleur ICF Habitat, refusant de réaliser les travaux de réhabilitation, pourtant promis aux locataires, et qui devaient être effectifs à partir de cette année.

Une expertise et une aide bienvenues

Sur sollicitation du maire, Gérard Caudron, le président de l’ARA a organisé une rencontre avec les habitants le 28 janvier lui permettant de dresser un premier bilan de la situation. «Lors de cette rencontre, j’ai ressenti qu’il y avait beaucoup de choses qui n’allaient pas dans votre immeuble – les accès aux entrées, les problèmes d’interphone, l’absence de bloc autonome (la signalétique des issues de secours), une mauvaise isolation – mais que vous ne disposiez d’aucune structure pour vous venir en aide », note Bernard Caignet.

Se faisant, le coordinateur du quartier Hôtel-de-Ville / Pont-de-Bois propose de « créer une commission composée d’habitants de la résidence, sous le contrôle de l’ARA. » C’est une structure légale qui doit représenter au minimum 10 % des habitants de la résidence pour être reconnu par le bailleur, et dont l’objectif est de défendre les droits des locataires. « On ne vous respecte pas et cela doit cesser », s’insurge Bernard Caignet promettant qu’il «(fera) tout pour remettre en route ce qu’il manque aux habitants de l’immeuble. »

Premier espoir, la commission d’hygiène et de sécurité de la Ville est venue la semaine passée. Bernard Caignet et les locataires attendent désormais les conclusions du rapport.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-le-president-de-lassociation-residence-allende-tend-la-main-aux-locataires-de-la-residence-icf-habitat/

III. Les obligations réglementaires pour l’installation des détecteurs de fumées

La proposition de loi déposée en septembre 2005 par MM. MORANGE et MESLOT à l’assemblée nationale a permis l’adoption de la loi n°2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumées dans tous les lieux d’habitation.
Cette loi, ainsi que le précise le décret d’application du 10 janvier 2011, introduit l’obligation d’équiper tous les logements, qu’ils se situent en habitat individuel ou collectif, dans un bâtiment neuf ou existant, d’au moins un détecteur de fumée.
Vous devrez vous conformer à cette obligation d’ici le 8 mars 2015.
Qui est concerné ?
Tous les logements sont concernés, qu’ils soient nouvellement construits ou existants, qu’ils se situent dans un bâtiment collectif ou dans une maison individuelle.
L’installation du détecteur incombe au propriétaire du logement.
L’occupant du logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, veille à l’entretien et au bon fonctionnement du détecteur sauf dans les cas suivants :
– l’ installation et l’entretien incombent au propriétaire du logement pour :
o les logements à caractère saisonnier
o les logements-foyers
o les résidences hôtelières à vocation sociale
o les logements de fonction
o les locations meublés
– l’installation et l’entretien incombent à l’organisme d’intermédiation locative pour :
o les logements-foyers gérés par des organismes d’intermédiation locative
o les logements familiaux gérés par des organismes d’intermédiation locative
Quel détecteur de fumée installer ? Comment installer votre détecteur de fumée ?
Les informations relatives à l’installation du détecteur sont inscrites dans l’arrêté du 5 février 2013.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/iii-les-obligations-reglementaires-pour-linstallation-des-detecteurs-de-fumees/

– NOUVEAU : Les détecteurs de fumée sont obligatoires et doivent être installés d’ici mars 2015

L’arrêté du 5 février 2013 vient préciser les exigences auxquelles doit répondre le détecteur de fumée normalisé installé dans chaque logement, les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement.

Les incendies domestiques, qui représentent environ 2% des accidents de la vie courante, causent plus de 400 décès par an en France (un feu se déclare toutes les 2 minutes). Même si 70 % des incendies ont lieu la journée, 70% des incendies mortels surviennent la nuit.

Dans la majorité des incendies, les décès sont imputables à la fumée et non pas aux flammes : en effet, 75% des décès sont dus à l’intoxication.
La majorité des incendies se déclarent hors du logement, notamment dans les locaux à risques : les caves, celliers et chaufferies, les vide-ordures et locaux poubelles ainsi que les parcs de stationnement. Le logement peut également devenir un local à risque, car son potentiel calorifique (énergie totale pouvant être potentiellement dégagée par la combustion de l’ensemble des matériaux et équipements qui constituent le logement) est difficilement maîtrisable.
Quels sont les moyens de prévention des risques liés à l’incendie ?
Pour prévenir ces incendies il est nécessaire d’observer quelques règles de base, en ce qui concerne les installations présentes dans le logement :
– une installation électrique saine, sans surcharge des circuits sur une même prise
– l’entretien régulier des installations de gaz, de chauffage et d’électricité (responsables d’1 incendie sur 4)
– la surveillance de tous les appareils électriques (prise multiple utilisée en surpuissance, fil de lampe abîmé, lampadaire halogène sans grille, abat-jour en papier…)
Mais il s’agit également d’être vigilant, des gestes simples doivent devenir des automatismes :
– éteindre les cigarettes (ne pas fumer au lit)
– surveiller les casseroles, poêles et plats sur le feu
– éloigner les produits inflammables des corps chauds (radiateur, ampoules, plaques chauffantes…)
– tenir les allumettes et briquets hors de portée des enfants
Afin d’être alerté au plus tôt si un incendie se déclare, et notamment la nuit, il faut installer un détecteur de fumée.
Quelle conduite adopter en cas d’incendie ?
Dans chaque situation il y a une réaction particulière à adopter, mais dans tous les cas, il ne faut jamais prendre l’ascenseur ni pénétrer dans les fumées.
– L’incendie se déclare dans votre logement :
1. Evacuez les lieux (risque d’intoxication par les gaz)
2. Fermez la porte de la pièce où se situe le feu, ainsi que la porte d’entrée
3. Lorsque vous êtes dehors, appelez les services de secours en composant le 18 ou le 112 (numéro unique d’urgence européen)
– L’incendie se déclare à votre étage ou en dessous
1. Fermez les portes et mettez des linges humides dans le bas
2. Signalez-vous aux services de secours en vous mettant à la fenêtre
3. Baissez-vous et appliquez un linge humide sur la bouche et le nez en cas de fumée dans la pièce
– L’incendie se déclare à l’étage au-dessus
Sortez par l’issue la plus proche
Consulter les plaquettes pour la prévention des incendies :

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/nouveau-les-detecteurs-de-fumee-sont-obligatoires-et-doivent-etre-installes-dici-mars-2015/