">

Tag: hotel de ville

Le Mondrian rouvre, une bouffée d’air pour la chaussée de l’Hôtel-de-Ville

Le comblement d’une cellule vide, c’est toujours une bonne nouvelle. Mais ici, ça l’est d’autant plus que les nouveaux patrons de la brasserie croient dur comme fer en un avenir prometteur pour les commerces du quartier. Le projet Grand Angle ? Même pas peur.

      Il y a toujours eu une brasserie au pied de l’hôtel de ville. Des générations de Villeneuvois s’y sont donné rendez-vous, et pas que ceux du quartier. Alors, quand

le Mondrian a fermé, fin juin

      , ça a fichu un coup à pas mal de monde. Mais les plus malheureux étaient sans aucun doute les commerçants de l’artère semi-piétonne. Le Mondrian, c’était leur locomotive…

Rompus à l’exercice de la restauration

Alleluia : l’angle de la chaussée, face à l’entrée de V2, ne sera pas resté vide longtemps. Depuis trois semaines, Evangelos Tsakos en est le nouveau gérant, aidé de ses parents, Yanni et Koula. Un couple rompu à l’exercice de la restauration.

Ils ont démarré à Comines. Puis après une deuxième expérience en Grèce, le pays de leurs origines, ces Marcquois ont ouvert le Before à Dottignies(B), un bar de nuit doublé d’un restaurant. L’affaire a bien tourné, huit ans durant, jusqu’à ce que des travaux qui s’éternisent (trois ans, quand même) aient raison de leur enthousiasme.

Les Tsakos ont alors pris la direction de Mouscron (B). Ils y ont ouvert un restaurant grec, sans avoir été prévenus que le bâtiment était promis à démolition…

Parfums grecs

Le couple de restaurateurs s’est alors mis en quête d’une nouvelle opportunité, en Belgique ou en France. Ce sera la France, et Villeneuve-d’Ascq, où ils ont vécu cinq ans.

Avaient-ils déjà bu un verre, à cette époque, dans la brasserie du centre-ville ? En tout cas, les Tsakos partent dans cette nouvelle aventure armés d’une belle énergie, et en toute connaissance de cause.

Le projet Grand Angle, qui va profondément restructurer le quartier Hôtel-de-Ville, ils le voient comme une chance. «  Ça a vieilli, ici, il fallait faire quelque chose, estime Yanni Tsakos. Alors, oui, il y aura des travaux. Mais ils vont ramener des ouvriers qui seront nos clients ! Il faut prendre ce qui est bon à prendre  ».

Des samedis apéros

Plutôt du genre à voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide, ce natif de Roubaix. Et déjà, Yanni se voit bien impulser une union des commerçants du quartier. Peut-être se créera-t-elle lors d’un de ces samedis apéros qu’il veut mettre en place, autour de tapas et de gourmandises offerts, grecques bien sûr. Ou alors ce sera autour d’un repas typique – il y en aura un de servi par semaine à midi.

Retransmissions de matchs, concours de belote… Les restaurateurs prévoient aussi d’organiser dessoirées aux couleurs de la Méditerranée. Et promis, à Pâques, ils offriront à chaque client un bol de magiritsa, soupe servie pour la fête religieuse chez les orthodoxes, et des gâteaux de là-bas, faits par Koula.

Le Mondrian est ouvert tous les jours, sauf le dimanche, jusqu’à extinction des feux (23 h maxi).

Nouvelles enseignes

Pas le tabac

Preuve que les Tsakos croient en leur nouvelle aventure, ils ont investi près de 30 000 € pour rénover la brasserie emblématique du quartier. En revanche, ils n’ont pas repris le tabac. Ce sont les propriétaires du bâtiment qui ont repris la licence, pour l’instant.

Nouvelles enseignes

Ce serait malhonnête de dire que tout va bien, pour tous les commerces de la chaussée. L’artère a ses cellules vides, mais aussi son lot de nouvelles enseignes.

– Le restaurant La Kantine a ouvert il y a un mois près de l’immeuble Century.

– Juste à côté s’est installé Kiiway, qui propose objets connectés, ateliers pour geeks, imprimantes 3 D… (nous en reparlerons).

– Enfin, un coiffeur va s’installer dans le local laissé libre par la pâtisserie Les Nuages d’Emma, partie boulevard de l’Ouest.

«Question vitalité commerciale, on fait des envieux»

S’il y en a un qui est particulièrement satisfait de voir Le Mondrian rouvert, c’est bien Aymeric Kornatowski. Salarié de l’association des commerçants villeneuvois depuis 15 ans, il est à leur écoute, et à leur service, tous les jours, prêt à leur donner des conseils, à définir avec une stratégie, en individuel, ou avec les unions commerciales de quartier.

Depuis juillet, le coordinateur peut aussi compter sur l’engagement particulièrement actif de Jérôme Pinchon, le nouveau président des Vitrines villeneuvoises. Il succède à l’assureure Marie-Pierre Delcroix, qui a rejoint Valenciennes, et à Hugues Rivière, qui reste président d’honneur.

Patron de L’Escale, restaurant de la rue des Fusillés fondé par ses parents, cogérant, avec son frère Benjamin de la Terrasse du Héron, qui a succédé à la ferme du Moulin aux portes du LaM, le restaurateur a grandi à Villeneuve-d’Ascq et lui est resté fidèle. Il en connaît bien la diversité.

De la place pour tout le monde

Sa priorité est le soutien au petit commerce, sans pour autant vouer aux gémonies la grande distribution et les chaînes, qui innervent tout le territoire. «  Je suis convaincu qu’il y a de la place pour tout le monde, assure-t-il. Les petits commerces doivent jouer la carte de la différence, se distinguer par leur offre, leurs services  ».

Le nouveau président est aussi convaincu que le gâteau villeneuvois est assez grand pour que chacun en ait une part. «  Nous avons ici des atouts formidables, le Grand Stade, le LaM… D’ailleurs, les locaux ne restent pas longtemps vides, c’est le signe de notre attractivité. Je peux vous dire que ça fait des envieux  ».

Des atouts… et des élus impliqués. Aymeric Kornatowski et Jérôme Pinchon tiennent à ce que ce soit dit : «  On a un bel appui de la municipalité. Pour ça aussi, on nous envie. Ça n’est pas le cas partout !  »

 

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/le-mondrian-rouvre-une-bouffee-dair-pour-la-chaussee-de-lhotel-de-ville/

Le 24 novembre 2017 a 18h30 plénière du conseil de quartier hôtel de ville & pont de bois.

Le 24 novembre 2017 a 18h30 plénière du conseil de quartier hôtel de ville & pont de bois. Venez nombreux participer à l’évolution de votre quartier !

– Point sur l’avancée des travaux des quartiers Hôtel-de-Ville et Pont-de-Bois
– Projet Grand Angle et Pont-de-Bois
Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30
Forum départemental des sciences,
1 place de l’Hôtel-de-Ville 59650 Villeneuve d’Ascq !

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/le-24-novembre-2017-a-18h30-pleniere-du-conseil-de-quartier-hotel-de-ville-pont-de-bois/

Villeneuve-d’Ascq : un vaste chantier d’ici à 2024 pour enfin offrir une âme au centre-ville

Le cabinet d’études Up a présenté mardi un point d’étape sur le futur centre-ville. Parmi les ambitions, mieux liaisonner Pont-de-Bois et Triolo, ouvrir le Forum Vert sur la ville, créer un mail piétonnier qui soit ouvert à travers V2. Bref, repenser le cœur de ville pour « l’ancrer avec le XXIe siècle ». Le point.


Parmi les ambitions du cabinet d’études chargé de plancher sur le futur centre-ville, celle d’ouvrir le très enclavé Forum Vert sur le reste de la ville relève du défi.

– Trois axes de travail principaux. Dans l’esprit du cabinet d’études, le centre-ville doit se matérialiser au fil du temps grâce au développement de projets forts sur trois axes. Premier de ce triptyque, un travail sur l’amélioration de la liaison entre les quartiers Pont-de-Bois et Triolo, en passant par le quartier Hôtel-de-Ville. Deuxième axe, la liaison entre V2 et le Heron Parc, avec l’aménagement du foncier de l’ex-station-service Agip. Enfin, le troisième, la transformation de la boucle autour du centre-ville, dont le boulevard de Valmy, pour la rendre plus fluide, plus marquée aussi. C’est au développement de ces trois objectifs que servira, essentiellement, l’enveloppe de 17,5 M€ consentie par la MEL pour le projet centre-ville. L’inconnue reste le budget que devra aussi consentir la ville à ce projet si elle veut parvenir à l’objectif fixé par Gérard Caudron, celui d’offrir un « centre-ville du XXIe siècle qui renforce l’attractivité de notre ville, sachant qu’il ne s’agira pas de copier la place de Tournai à Villeneuve-d’Ascq. »

– La place citoyenne et le Forum Vert mis en valeur. Coincée entre l’école nationale d’architecture et la Rose des Vents, la vallée arborée du Forum Vert est un des éléments déjà existant que Up souhaite remettre en valeur. Son idée : ouvrir sur la ville ce parc original très enclavé en modifiant notamment la configuration du boulevard de Valmy, mais aussi le reconnecter avec la ludothèque et la médiathèque. Autre élément autour duquel le cabinet d’études souhaite travailler tout particulièrement, la place citoyenne, entre le Forum des Sciences et l’hôtel de ville, ce dernier devant, à terme, disparaître totalement du paysage pour redonner une perspective en direction du Heron Parc. Trop complexe, l’option de la démolition de la chaussée haute est abandonnée au profit d’une logique de cheminement en terrasses, avec des niveaux marqués par des escaliers et des rampes élégants.

– Une place commerciale et des bureaux à la place d’Agip. Entre Boulanger et V2, la démolition de la station-service doit laisser place à « une offre commerciale complémentaire de centre-ville », sur 10 à 15 000 m2. On parle de l’arrivée de l’enseigne Picard et d’un possible transfert du magasin Décathlon situé à côté de Devianne. Le projet prévoit également 20 000 m2 de logements et 24 000 m2 de bureaux.

– Moins de ronds-points autour de ce centre-ville. Matérialisée par la liaison Grand Stade – Forum des Sciences – Hôtel-de-ville – Heron Parc, la boucle autour du centre-ville devra « faciliter l’accessibilité automobile » pose pour principe le cabinet Up. Pas question en effet de priver V2 et Auchan de leur clientèle… Pour ce faire, plusieurs ronds-points devraient disparaître. Un travail sera aussi mené pour rendre « plus lisibles les portes d’accès au centre-ville », tout en mettant en avant les modes de transports alternatifs.

– Un mail piétonnier coupant V2 ? Hermétique au reste de la ville depuis sa création il y a bientôt quarante ans, le centre commercial V2 peut-il s’ouvrir sur les quartiers et, mieux, les relier ? C’est en tous les cas une hypothèse de travail soumise à Unibail-Rodamco, propriétaire, qui souhaite moderniser son centre commercial et pourrait y consacrer un budget d’au moins 120 M€. À l’instar d’une nouvelle rue, le mail piétonnier relierait le quartier Hôtel-de-Ville au Heron Parc et pourrait rester accessible jusqu’aux heures de fermeture du métro.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-un-vaste-chantier-dici-a-2024-pour-enfin-offrir-une-ame-au-centre-ville/

Villeneuve-d’Ascq : Un nouveau conseil de quartier à Pont-de-Bois – Hôtel-de-Ville

Le conseil de quartier Pont-de-Bois – Hôtel-de-Ville s’est réuni vendredi soir en séance plénière.


Bernard Caignet, coordinateur, et Maryline Magras, coordinatrice adjointe, vont animer le conseil de quartier Pont-de-Bois - Hôtel-de-Ville

L’objectif du conseil est d’être à l’écoute des habitants et de participer à l’amélioration du cadre de vie, en collaborant avec la municipalité. Cette collaboration se traduira par des réunions mensuelles, alternativement dans chacun des quartiers, des commissions internes et des réunions publiques. La prochaine est prévue le 24 juin à 18 h 30.

Des permanences auront lieu chaque mercredi de 14 heures à 17 heures, soit à la Maison de quartier Jacques-Brel (Pont-de-Bois), soit à la Maison des Droits de l’Homme, Chaussée haute de l’Hôtel-de-Ville. Les habitants peuvent également s’exprimer par courriel adressé à cq.hdvpdb@villeneuvedascq.fr.

Sous la houlette de Maryline Magras, coordinatrice adjointe, et la commission information-communication, un journal, L’Écho des Quartiers, sera distribué dans les boîtes aux lettres, trois fois par an, en même temps que le bulletin municipal, La Tribune. Le premier numéro sortira début avril.P. B. (CLP)

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-un-nouveau-conseil-de-quartier-a-pont-de-bois-hotel-de-ville/

L’ARA Membre de droit des Conseils de Quartier de la ville

Notre association ayant bien avancé pour aider et soutenir les habitants  de plusieurs quartiers « tel Hôtel de ville » « Sart Babylone » souhaiterait s’invertir de plus en plus dans la vie des mêmes quartiers et c’est dans ce but que nous souhaiterions que plusieurs de nos membres actifs puissent participer aux conseils de quartiers.

Bonjour Monsieur Caignet,

Comme l’indiquent les statuts de la Charte des Conseils de Quartier, toutes les associations, qui ont une activité effective sur un quartier, sont membres de droit de ce Conseil de Quartier. Ils ont une voix uniquement consultative au contraire des conseillers de quartier.

Vous avez donc toute votre place dans les Conseils de Quartier cités en référence dans votre lettre.

Je vous invite donc à vous rapprocher du service Vie des Quartiers et plus particulièrement du responsable de ce service qui vous indiquera la marche à suivre et les prochaines dates de réunion de ces deux conseils de quartier.

Bien cordialement,

Daniel DUBOIS

Adjoint délégué à la démocratie participative

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/lara-membre-de-droit-des-conseils-de-quartier-de-la-ville/