">

Tag: habitat

Villeneuve-d’Ascq : le président de l’association résidence Allende tend la main aux locataires de la résidence ICF Habitat

Réunis dans le hall d’entrée, des locataires de la résidence ICF, boulevard Van-Gogh, sont venus écouter les propositions du président de l’ARA, Bernard Caignet, qui souhaite leur venir en aide face à un bailleur « irrespectueux ».

Dans le désarroi depuis plusieurs semaines, les habitants des 97 logements de l’immeuble font face à un propriétaire, le bailleur ICF Habitat, refusant de réaliser les travaux de réhabilitation, pourtant promis aux locataires, et qui devaient être effectifs à partir de cette année.

Une expertise et une aide bienvenues

Sur sollicitation du maire, Gérard Caudron, le président de l’ARA a organisé une rencontre avec les habitants le 28 janvier lui permettant de dresser un premier bilan de la situation. «Lors de cette rencontre, j’ai ressenti qu’il y avait beaucoup de choses qui n’allaient pas dans votre immeuble – les accès aux entrées, les problèmes d’interphone, l’absence de bloc autonome (la signalétique des issues de secours), une mauvaise isolation – mais que vous ne disposiez d’aucune structure pour vous venir en aide », note Bernard Caignet.

Se faisant, le coordinateur du quartier Hôtel-de-Ville / Pont-de-Bois propose de « créer une commission composée d’habitants de la résidence, sous le contrôle de l’ARA. » C’est une structure légale qui doit représenter au minimum 10 % des habitants de la résidence pour être reconnu par le bailleur, et dont l’objectif est de défendre les droits des locataires. « On ne vous respecte pas et cela doit cesser », s’insurge Bernard Caignet promettant qu’il «(fera) tout pour remettre en route ce qu’il manque aux habitants de l’immeuble. »

Premier espoir, la commission d’hygiène et de sécurité de la Ville est venue la semaine passée. Bernard Caignet et les locataires attendent désormais les conclusions du rapport.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-le-president-de-lassociation-residence-allende-tend-la-main-aux-locataires-de-la-residence-icf-habitat/

La Residence allende se fâche contre le bailleur SIA

Madame LUST,

La Lettre de l' A.R.A

Je reviens vers vous concernant l’eau chaude de la résidence Allende

En effet pour avoir de l’eau chaude depuis des jours les locataires doivent faire couler l’eau qui est froide en attendant d’avoir une eau tiède voir un peu plus..

Vous comprendrez facilement le nombre de M3 qui peut ainsi être facturé aux locataires pour soit disant de l’eau chaude qui en réalité ne l’est pas… La société Dalkia que fait-elle …

Nous avons aussi dénoncé hier par mail : le procédé de forcing de la SIA

Vous trouverez en pièce jointe la Lettre de l’ARA distribuée a tout les locataires puisque les quittances ont étés distribuées sans tenir compte de la demande de l’association de défense des locataires

Douai Fait peut être la sourde oreille, mais pas les locataires vos clients et encor moins l’association

 

Nous avions dénoncé l’envoie des quittances avec la régularisation des charges sur le mois de juin 2014,

Votre société la fait et sans donner une explication aux locataires

Le service mis en place pour la régularisation des charges est un service externe et ne connait rien

L’ARA à réagit avant la SIA et réclame des explications du bailleur pour les locataires de la résidence

Aucune exception ne sera fait, surtout devant l’intransigeance du bailleur qui a mit soit disant un N° de téléphone pour répondre pour les charges …. Une plateforme téléphonique incompétente bien entendu…

Le conseil d’administration de l’ARA a aussi décidé de voir les modalités suivantes

Expertise des eaux et de la consommation

Possibilité de blocage des charges si il n’y a pas de solution a l’amiable  (tribunal d’instance)   pour nomination d’un huissier de justice

Le Syndic de copropriété  (Sergic) a fait réaliser des travaux avec des malfaçons

Fuites d’eau par la toiture dans tous les logements avec terrasses et plus

Étanchéité mal fait

La Liste est longue malheureusement

 

Pour cette première phase de transparence, nous demandons:

Des factures plus compréhensibles, avec une révision de l’arrêté de 1996 qui les encadre! Des tarifs plus équitables, avec les informations qui doivent en découler, l’hygiène au niveau des locaux des conteneurs poubelles, des parkings, entretien des parties communes, le respect des mêmes parties communes..

Un état des lieux des radiateurs et des investissements qui auraient dû être consacrés à la rénovation et entretiens, et qui ne l’ont pas été (électricité et ascenseurs compris) La réparation des fuites en toiture. Portes des garages.. Contrôle des compteurs d’eau etc. …

 

Rappel de mon courrier du 12 juin resté sans réponse

 

Madame LUST Isabelle

Lors de notre rencontre et aussi par téléphone, nous vous avions demandé de retarder la régularisation ce que vous nous avez dit elles seront sur le mois de Juillet

Hors j’apprends que celles-ci seront bien sur la fiche de juin qui par ailleurs est en envoies pour les locataires ce vendredi

Pourtant vous nous avez bien fixé un rendez vous le 27 juin pour examiner l’ensemble des comptes et contrats

Je me suis permis de vous demander pour cette réunion de la faire avant car de mon coté je me doutais bien que Douai ferait le paiement sur juin et non juillet

Nous avons reçu le loyer de mai le 16 payable pour le 1er Juin

Donc nous devons recevoir juin  payable pour le 1 juillet  (avec les charges non expliqués)

Par pitié dites aux services de la SIA d’arrêter de mentir aux clients et habitants en assurant qu’ils ont tout vérifié et ce en même pas une semaine avec un jour férié et un pont ce qui est impossible  avec l’organisation actuel chez eux !!

VMC il a fallut 3 ans pour se faire entendre (effectivement bien en panne et juste réparé hier mercredi)

L’incendie bientôt 12 mois  et il en reste

Eau incontrôlable (nous devons faire intervenir l’expert de la Maison de l’habitat)

Demain vendredi L’association se réunit et va adopter les mesures a prendre puisque Douai ne semble pas vouloir prendre au sérieux les locataires

Vous conviendrait Madame que suite à nos réclamations et devant des services de la SIA (Plateforme téléphonique)

Service régularisation des charges incapable de répondre..  à 3 reprises ils m’ont dit on va vous rappeler sous 8 jours, c’est notre procédure) bien entendu aucun rappel

Dans l’attente de votre réponse et des rendez vous d’entreprises

Veuillez agréer Madame LUST

En l’expression de mes sincères salutations

 

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/la-residence-allende-se-fache-contre-le-bailleur-sia/

l’eau : La transparence ne doit pas s’arrêter au pied des immeubles

Et la transparence s’arrête au pied des immeubles

Plus de 40% des Français vivent en habitat collectif, qu’ils soient locataires ou copropriétaires. Parmi eux, seule une minorité dispose d’un véritable compteur individuel et donc d’un contrat à son nom.

La plupart du temps, la connaissance des dépenses en eau se limite à une vague ligne dans les charges récupérables. Le premier des droits du consommateur n’est-il pourtant pas le droit à l’information ?

Pourtant la maîtrise des consommations d’eau en habitat collectif est devenue un enjeu majeur. Premier poste de charges individuelles (25% des charges de copropriété), la facture d’eau peut diminuer de 30 à 50% (en incluant l’économie d’énergie pour l’eau chaude)si on y est attentif. C’est alors une économie d’environ 300 € par an.

À l’issue de cette première phase de l’opération transparence, nous demandons:

  • des factures plus compréhensibles, avec une révision de l’arrêté de 1996 qui les encadre;
  • des tarifs plus équitables, avec l’instauration d’un tarif social et la généralisation d’une véritable progressivité des tarifs du service de l’eau;
  • que la loi oblige les collectivités à transmettre les indicateurs clés de performance à l’Observatoire national de l’eau, pour que la transparence soit effective sur l’ensemble du territoire;
  • un état des lieux des investissements qui auraient dû être consacrés à la rénovation des canalisations, et qui ne l’ont pas été

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/leau-la-transparence-ne-doit-pas-sarreter-au-pied-des-immeubles/