">

Ouverture le dimanche matin : bras de fer inédit entre le maire et Auchan

La tension monte entre le maire de Grande-Synthe, Damien Carême, et la direction du magasin Auchan. Le maire ne veut pas d’une ouverture de l’hypermarché le dimanche matin, comme la loi l’autorise. Il fait pression en menaçant de supprimer les dimanches d’ouverture exceptionnelle.
 La guerre n’est pas déclarée mais la bataille a commencé entre Damien Carême et Auchan.

Ça pourrait être encore l’histoire du pot de terre contre le pot de fer, celle d’un maire démuni et sans solution face à l’ogre de la grande distribution. Eh bien pas cette fois. C’est du moins ce que laisse présager le discours et bientôt les actes du maire de Grande-Synthe, Damien Carême : «  Si Auchan persiste dans son projet d’ouvrir tous les dimanches matin comme la loi l’y autorise, je n’hésiterai pas à lui reprendre les huit jours d’ouverture par an que nous lui accordons !  »

« L’ouverture d’Auchan tous les dimanches matin va faire du tort aux supérettes du centre-ville »

 Car si pour une éventuelle ouverture de l’hypermarché le dimanche matin, la loi s’impose à Damien Carême, il a toujours dans sa manche la carte « des dimanches du maire », née de la loi Macron, qui autorise jusqu’à douze ouvertures dominicales pour les zones commerciales.

Le maire va jusqu’à brandir la menace d’un arrêté municipal, pour réduire à néant ces dimanches spéciaux (huit à Grande-Synthe actuellement). «  Si Auchan joue à ça, je n’hésiterai pas.  » Est-ce là une forme de chantage ? « Non, se défend le maire, mais l’ouverture d’Auchan tous les dimanches matin va faire du tort aux supérettes du centre-ville.  »

« Les dimanches du maire » en embuscade !

Du côté d’Auchan, on n’en fait pas tout à fait la même interprétation. «  J e peux comprendre sa réflexion sur le commerce de proximité mais nous aussi, nous sommes confrontés à la concurrence, explique Thierry Fuentes, le directeur de l’hypermarché. Grand Frais à Coudekerque-Branche est ouvert le dimanche matin, Carrefour Saint-Pol a aussi un projet en ce sens. Si je ne réagissais pas, je ne ferais pas mon travail.  »

Et même si le maire n’a pas de pouvoir sur les ouvertures du dimanche matin, «  l ’autorisation des dimanches exceptionnels est de son ressort, reconnaît Thierry Fuentes, qui tentera de discuter avec la ville. Je ne souhaite pas entrer en conflit avec le maire mais s’il met à exécution cette menace, j’aviserai. Je vais me renseigner sur des recours possibles. S’il y en a, je les utiliserai.  »

Auchan Grande-Synthe aimerait ouvrir le dimanche matin à partir de février.
Auchan Grande-Synthe aimerait ouvrir le dimanche matin à partir de février.

Le bras de fer entre Auchan et le maire de Grande-Synthe est donc engagé. « La zone commerciale d’Auchan pèse 1 200 emplois. Nous refuser les huit ouver tures exceptionnelles pourrait avoir un impact sur l’économie locale  », avertit déjà Thierry Fuentes.

> Ouvertures le dimanche matin

Carrefour Saint-Pol-sur-Mer prévoit d’ouvrir le dimanche matin en 2017. « C’est en discussion avec les partenaires sociaux  », selon Carrefour France. Le 3 décembre, 13 % du personnel avait débrayé pour protester contre le projet.

À Auchan Grande-Synthe, «  c’est en projet pour février 2017. La réflexion va commencer avec les partenaires sociaux  », explique la direction. À Cora Coudekerque et Leclerc Quaëdypre, les directions, contactées à plusieurs reprises, n’étaient pas joignables.

Aux alentours  : Auchan Calais ouvre le dimanche matin depuis juin.

> Ce que dit la loi

Les enseignes à dominante alimentaire ont depuis longtemps la possibilité d’ouvrir le dimanche matin. Rien à voir avec la loi Macron qui, depuis 2015, autorise les maires à accorder jusqu’à 12 dimanches par an d’ouverture exceptionnelle, toute la journée.

Vive le petit commerce, mais…

Lors du conseil municipal, mardi soir, l’élu d’opposition Féthi Riah s’est étonné de la fermeté du maire sur l’ouverture de l’hypermarché Auchan tous les dimanches matin (prévu pour février 2017). Féthi Riah, qui remet toujours en cause les conditions de vente des terrains municipaux du Puythouck à Immochan pour l’extension de la zone commerciale, estime que Damien Carême cultive «  l’art de la contradiction. Il se dit de gauche et il fait tout pour Auchan, pour les grandes enseignes et rien pour le petit commerce  ».

Damien Carême s’en défend : «  Je n’en démordrai pas, je préfère voir se développer l’activité commerciale à Grande-Synthe, sur un pôle existant qui va générer 250 à 300 emplois supplémentaires, plutôt qu’ailleurs.  » Mais pour l’opposition, rien n’y fait : l’extension de la zone commerciale ne va pas arranger les affaires du petit commerce, dont Damien Carême s’érige en défenseur face à Auchan dans le cadre de l’ouverture de l’hypermarché le dimanche matin.

«  Les gens n’ont pas d’autres choix que les centres commerciaux. En ville, il n’y a pas grand-chose à faire, tacle l’élue d’opposition Selima Chabab. Il faut de l’animation dans le centre-ville. Ce sont les fêtes et c’est triste ! À Gravelines et Dunkerque, les marchés de Noël durent des semaines, nous, c’est deux jours !  » L’opposition encourage la mairie à donner un pouce de pouce à la création d’une union commerciale. «  On ne peut pas le faire à la place des commerçants  », rétorque le maire.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/ouverture-le-dimanche-matin-bras-de-fer-inedit-entre-le-maire-et-auchan/