">

La rénovation des Vergers, c’est 500 euros d’économisés par an pour chaque locataire

La rénovation des Vergers, c’est 500 euros d’économisés par an pour chaque locataire

La résidence des Vergers est facilement repérable avec son nouveau bardage « rouge chocolat » et ses touches de violet et jaune soleil, dans les renfoncements des immeubles. Le cabinet d’architectes Boyeldieu-Dehaene et la Ville n’ont pas choisi ses couleurs vives par hasard. Elles font écho à celles du groupe scolaire Jules-Verne, mais aussi au vert pomme de la crèche Vanille-chocolat, adossée à l’école.

Les couleurs vives des immeubles font écho à celles du groupe scolaire Jules-Verne.
Les couleurs vives des immeubles font écho à celles du groupe scolaire Jules-Verne.

Les couleurs, c’est agréable à l’œil, mais là n’est pas le plus important. Construits en 1976, les trois immeubles (Vaucluse, Vendée et Vercors) avaient bien besoin d’une nouvelle isolation, pour qu’on n’y grelotte plus l’hiver. Le bardage a donc été remplacé avec intégration d’un nouvel isolant en façade, d’une épaisseur de 40 cm.

Bien moins énergivores

Nouvel isolant également pour les terrasses, qu’elles soient accessibles ou pas ; nouvelles menuiseries extérieures avec pose de volets roulants partout ; remplacement des chaudières par des chaudières à condensation ; travaux sur les radiateurs dans les logements, la VMC… Les portes d’entrée et les portes palières à l’intérieur des appartements ont également été changées.

À l’arrivée, après plus de deux ans de travaux, les trois immeubles sont bien moins énergivores. Ils sont passés de l’étiquette C ou D à l’étiquette B. Le bailleur, Partenord, va ainsi au-delà des obligations du Grenelle de l’environnement, dont l’objectif est d’atteindre la norme C pour l’ensemble du patrimoine existant d’ici 2020.

En tout cas, c’est tout bénéfice pour les locataires : le loyer n’a pas augmenté, et les charges ont baissé, de 40 à 60 € répartis entre le résident et le bailleur. À l’année, cela représente 500 € d’économisés par an pour chaque foyer.

 

 

 

Ces travaux ont aussi permis de rénover les parties communes, de résidentialiser l’ensemble du site (pose de clôtures et contrôles d’accès) et d’aménager les locaux  poubelles à l’extérieur.

En chiffres

– Le montant global des travaux correspond à 60 000 € par logement (du T1 au T4).

– Partenord règle 90 % de la facture, dont 7 € en prêt ; la MEL et le Département ont versé respectivement un million et 200 000 euros de subventions

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/la-renovation-des-vergers-cest-500-euros-deconomises-par-an-pour-chaque-locataire/