">

Détecteur de fumée photo-électrique (optique) ou ionique :

Il existe deux technologies de détecteur de fumée :

  • Les détecteurs ioniques, qui réagissent en fonction de la modification moléculaire d’un composant radioactif. Mais ces derniers sont interdits en France pour des problèmes liés au recyclage de ces composants.
  • Les détecteurs photo-électrique ou optique, qui fonctionnent sur le principe de la diffraction de la lumière. Ces derniers sont autorisés en France à la commercialisation.

Un capteur photo-électrique ou optique utilise la lumière pour mesurer la densité de la fumée. La source de lumière est en fonction constante mais le faisceau est angulé loin du capteur. Quand la fumée entre dans la chambre, les particules de fumée diffusent une partie de la lumière dans le détecteur. Quand la densité de la lumière augmente, davantage de lumière est dispersée en direction du capteur. Lorsque la quantité de lumière dispersée dans le détecteur atteint un seuil prédéterminé, l’unité passe en mode alarme et un puissant signal d’alarme retentit pour alerter les occupants.

Le détecteur de fumée à cellule photo-électrique ou optique est le seul type de détecteur autorisé en France. Tous les Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée (DAAF) répondant à la norme Européenne EN 14 604 sont des détecteurs photo-électriques ou optiques. Ils sont plus récents et mieux adaptés aux incendies domestiques car ils réagissent aux incendies à progression lente, qui peuvent couver pendant de nombreuses heures avant de s’enflammer (Exemple : feux provoqués par une cigarette).

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/detecteur-de-fumee-photo-electrique-optique-ou-ionique/

Laisser un commentaire