">

juin 2016 archive

Villeneuve-d’Ascq: projet centre-ville, un calendrier et un logo dévoilés au conseil de quartier

La place de la voiture, celle de la sécurité ou de la végétation : telles sont les principales préoccupations des habitants du quartier Hôtel de Ville-Pont de Bois à qui les architectes, les aménageurs et les élus ont présenté le « centre ville du XXIe siècle », vendredi soir.

Désenclaver les équipements publics comme la Rose des Vents, le Forum des Sciences, la médiathèque, gommer l’urbanisme en dalles des années 1970 pour introduire des pentes douces, favorisant la déambulation des piétons et des cyclistes dans un environnement plus végétal et dégagé : c’est la philosophie générale répétée par Clarel Zéphir, le gérant du cabinet UP, chargé par la Ville et la MEL de penser le projet centre-ville. «Un rêve, à horizon de 8-10 ans », rappelle le maire, Gérard Caudron. Un rêve qui se construit pour et avec les habitants, c’est le message lancé à la réunion publique du conseil de quartier.

2 Une concertation permanente.

Gérard Caudron s’y est engagé : le projet, s’il est arrêté dans ses grandes lignes, veut répondre aux besoins quotidiens des usagers. Les habitants, les étudiants, les clients du centre commercial pourront faire part de leurs remarques pour l’amender. Nom de code du projet centre-ville : Grand Angle, « pour l’esprit d’ouverture et les multiples dimensions », souligne Marc Dubreuil, chargé de la communication du projet. Grand Angle aura son logo dédié. Ville et MEL mettent à disposition plusieurs outils de dialogue : un site Internet sera disponible dès la fin de l’année. L’avancée des travaux sera relayée par les réseaux sociaux, des lettres d’information. Surtout, les palissades qui vont baliser les chantiers seront « informatives » : chaque phase sera détaillée sur place et en affiches.

3 Ce qui va changer.

Oui, il y a aura à terme de nouveaux commerces, notamment 800 à 900 m2 de « commerces du quotidien » autour de V2, voire un marché hebdomadaire. Oui, il y aura bien d’autres logements ou des équipements repensés, pour répondre à la question de certains riverains. Objectif : plus de mixité sociale dans un quartier qui compte 80 % de logements sociaux, « je préfère parler de plus d’intensité que de densité », analyse l’urbaniste Clarel Zéphir. Et la place de la voiture ? « C’est la réflexion centrale car nous allons reconfigurer les espaces publics, en limitant les distances pour les piétons », rétorque-t-il.

Sylvie, une habitante, s’inquiète de la disparition de l’Hôtel de Ville, à horizon 2017-2020. Réponse de Lahanissa Madi, adjointe de secteur : « Il va renaître à proximité, sous la forme d’une maison du citoyen ». D’autres riverains s’inquiètent de la qualité des revêtements : les actuels glissent par temps pluvieux. Le cabinet UP rétorque qu’il a bien pris en compte le climat nordiste. Et mène une réflexion globale sur l’éclairage, sur la présence éventuelle de vidéosurveillance qui sera discutée lors des avant-projets techniques.

Le coût

Budget des espaces publics : 50 M € financés par la MEL et 20 M € par la Ville de Villeneuve-d’Ascq

Le calendrier

Fin 2016 : première phase rue des Victoires (suppression de la passerelle) et chemin des Visiteurs

2017-2020 : place commerciale, secteurs Valmy, Vauban et Vétérans, liaisons Forum des Sciences, v2, Heron Parc et grand stade

2021-2024 : place citoyenne, chaussée haute et Forum vert

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-projet-centre-ville-un-calendrier-et-un-logo-devoiles-au-conseil-de-quartier/

Villeneuve-d’Ascq: atmosphère houleuse au dernier conseil de quartier de la Marque

Jeudi, au conseil de quartier de la Marque, les conseillers sont là en nombre autour de Sébastien Jakubowski, coordinateur, et Christiane Defroidmont, coordinatrice adjointe.

PHO_1_Conseil_quartier_de_la_Marque_1_3

Dans un premier temps, la parole est donnée à Régis Poupé, directeur de l’IME du Recueil, venu présenter l’établissement dépendant des Papillons Blancs. Il avait été décidé en conseil de présenter les structures implantées dans le quartier, structures parfois méconnues du public. La prochaine fois, ce pourrait être Les compagnons du devoir. Bernard Caignet et Maryline Magras, coordinateur et coordinatrice adjointe du conseil de quartier Hôtel-de-Ville – Pont-de-Bois, ont ensuite proposé d’assister à la réunion publique du 24 juin qui présentera le projet du futur centre-ville. Salle des mariages hôtel de ville à 18h30..

Au nom du conseil de quartier, Sébastien Jakubowski et Christiane Defroidmont ont fait part d’un sentiment de frustration concernant le manque de réponses à leurs requêtes. Tout comme ils constatent un frein sur l’information.

Il leur a été répondu qu’il fallait du temps pour avoir des réponses concluantes et que certaines ne dépendaient pas uniquement de la commune. Plusieurs personnes dans l’assistance ont étayé ces propos. Le ton est monté et certains ont quitté l’assemblée. D’autres griefs concernaient le dysfonctionnement dans la distribution de la Tribune (bulletin municipal) et du Journal de la Marque (parution propre au quartier). Un manquement qui pourrait expliquer le peu de personnes au courant de cette réunion. D. A. (CLP)

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-atmosphere-houleuse-au-dernier-conseil-de-quartier-de-la-marque/

Réunion Publique du conseil de quartier Hôtel de Ville Pont de Bois

Le thème de la réunion publique du conseil de quartier Hôtel de Ville Pont de Bois, Sera la présentation du projet centre ville,« Mieux vivre au XXIème siècle dans le centre ville », Elle se tiendra le 24 juin prochain à partir de 18h30 à la salle des Mariages situé au 1er étage de l’Hôtel de Ville!
Monsieur le Maire a souhaité que cette présentation soit ouverte à tous les Conseils de quartier ainsi qu’aux habitants de  la ville.
affichereunioncentreville
Venez découvrir,

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/reunion-publique-du-conseil-de-quartier-hotel-de-ville-pont-de-bois/

Villeneuve-d’Ascq : la mue de Pont-de-Bois avance avec l’avènement d’un cœur de quartier

Le quartier Pont-de-Bois poursuit sa lente transformation. Alors que les bailleurs sociaux ont entrepris depuis plusieurs années d’y rénover le parc de logements, le collège Blum, vide depuis juin 2014, vient d’être rasé pour laisser place à 240 logements. Tout à côté, l’école Claude-Bernard, obsolète, sera reconstruite d’ici 2018.

Avant 2020, c’est un nouveau cœur qui devrait battre au sein du quartier Pont-de-Bois. Là où se dressait depuis quarante ans l’imposant collège Blum, une masse qui contraignait les flux, ne subsiste plus rien depuis quelques jours et la fin du chantier de déconstruction. Tout juste devine-t-on au haut de la butte qui coupe la perspective de Pont-de-Bois le groupe scolaire Claude-Bernard. Un vieil établissement dont les jours sont désormais comptés, eux aussi. Mardi soir en conseil municipal, les élus ont adopté le principe de la reconstruction de l’école à quelques pas de son emplacement actuel, sur d’anciens terrains de football et de basket propriétés de la ville, le long du lycée Queneau.

« En mauvais état, le groupe scolaire faisait partie de ceux, avec Jean-Jaurès, dont la question d’une reconstruction se posait. Une solution qui ne coûte pas plus cher que la réhabilitation simple », assure Gérard Caudron, pour qui l’option présente une autre vertu, celle de permettre une transformation physique du quartier, qui sera d’ailleurs très marquée.

À terme, la butte de la place Blum disparaîtra en effet pour mettre cette partie du quartier au niveau de la chaussée du boulevard Beaudoin IX. Une nouvelle phase du plan de réaménagement de Pont-de-Bois qui sera menée en même temps que la construction d’un programme de 240 logements conduite par le bailleur Partenord, en lieu et place du collège Blum (auquel a succédé le collège Simone-de-Beauvoir, construit près de Lille 3). Le boulevard Beaudoin IX sera également totalement revu. Large voie propice aux excès de vitesse, la route devrait être rétrécie pour se muer en boulevard urbain.

En attendant, la reconstruction du groupe scolaire Claude-Bernard d’ici la rentrée 2018 ne sonnera pas totalement la fin de l’école. L’établissement restera intact pour accueillir d’autres écoliers, ceux de l’école Verlaine, située dans le quartier Hôtel-de-Ville, qui devra être totalement réhabilitée, à vide. Une opération que la municipalité espère pouvoir boucler d’ici fin 2019. Alors seulement, le groupe scolaire Claude-Bernard disparaîtra.

Lien Permanent pour cet article : https://ara.egrouper.com/villeneuve-dascq-la-mue-de-pont-de-bois-avance-avec-lavenement-dun-coeur-de-quartier/